Idées d’utilisation des courges

potimarrons

source : http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=courge_nu#P111_15976
ci-dessous un extrait du site passeportsante.net

Apprêts culinaires

Cuire les courges de taille moyenne entières au four, après les avoir percées en divers endroits avec une fourchette afin d’éviter qu’elles n’éclatent à la cuisson. Cuire 1 ½ à 2 heures à 160 °C (325 °F). Vérifier la cuisson en appuyant légèrement sur l’écorce. Si elle cède sous la pression, la courge est prête.

Courge et compagnie
Soupes, tartes, ragoûts, couscous, curry, etc. : les recettes pour apprêter la chair de citrouille et de potiron conviennent à la courge, et vice versa.

Pour cuire une grosse courge, la peler, couper la chair en cubes que l’on fera bouillir jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Si l’écorce est trop coriace, couper la courge en sections et les placer dans un plat à gratiner, côté peau vers le bas, et cuire à 180 °C (350 °F) pendant 30 minutes (plus si nécessaire). Lorsque la chair est tendre (vérifier en piquant avec une fourchette), sortir du four et laisser refroidir. Avec une cuiller, séparer la chair de la peau et la piler ou la passer au mélangeur ou au robot culinaire.

  • La chair de la courge spaghetti cuite a la particularité de se défaire sous la fourchette en longs filaments qui, justement, ressemblent à des spaghettis. On sert cette chair avec une sauce tomate ou à la crème. Elle peut aussi être simplement assaisonnée de beurre, d’huile d’olive, d’ail et de fromage parmesan, de persil et de basilic.
  • Pour les potages, faire cuire les morceaux de courge dans un bouillon de poulet ou de légumes, avec de l’oignon (mais on peut aussi inclure d’autres légumes, racines ou verts). Passer ensuite au mélangeur, ajouter un assaisonnement qui a du corps – du pesto, par exemple – ainsi qu’un peu de yogourt.
  • Des morceaux de courge font partie des légumes que les Japonais font frire dans la tempura, un de leurs plats les plus appréciés en Occident
  • Ajouter la chair cuite à une pâte à pain, à gâteaux ou à crêpes.
  • Parmi les aromates, persil, ail, gingembre, muscade, basilic et clou de girofle s’entendent à merveille avec ce légume.

Les courges farcies

Choisir une petite courge ronde à laquelle on enlèvera un « chapeau ». Retirer les graines et les parties filandreuses.

Farcir le fruit d’un mélange de légumes revenus brièvement dans la poêle, couvrir de fromage et cuire au four une trentaine de minutes.

Remplir d’une préparation à flan, avec du lait de noix de coco si désiré, et cuire une vingtaine de minutes au four, dans un plat creux rempli d’eau jusqu’à mi-hauteur de la courge.

Autres utilisations

  • Pour faire des croustilles de courge, couper la chair crue en fines tranches et les plonger dans un bassin d’huile chaude.
  • Dans les marchés asiatiques, on trouve des copeaux de courge séchée que l’on ajoute en garniture sur un plat de légumes sautés ou dans les sushis, et dont on apprécie la texture croquante.
  • Durant l’été et l’automne, les fleurs se savourent en salade, dans les soupes et les ragoûts. Mais le nec plus ultra, c’est quand elles sont farcies ou panées, puis frites.
  • Les graines se consomment rôties et salées, comme celles de la citrouille. Parce qu’elles sont très nutritives, on peut également les moudre pour les ajouter à des sauces.